Croisières 2018 - Cadix Gibraltar
deux navigations entre Atlantique et mer d'Alboran




AR logo gic voile bleue bateau rouge pleins
 
AR 18 prog gibraltar 02


AR 18 prog gibraltar 03


Trois bassins de navigation aux caractéristiques assez différentes. La baie de Cadix proprement dite est principalement sous l’influence directe de l’Anticyclone des Açores ou de sa dorsale sur les approches Ouest de l’Europe. Vents de secteur NW à N prédominants. La côte est sujette aux brises thermiques se levant vers 14h de secteur SW et pouvant forcir jusqu’à 5 ou 6 B pour virer progressivement à l’W puis au NW le soir. Au-delà de Cadix l’influence de Gibraltar se fait graduellement sentir. Dans le détroit environ 90% des vents sont Ouest ou Est se renforçant notablement à la hauteur de Tarifa (5-6 B). En mer d’Alboran, de Ceuta à Melilla, les vents sont d’W ou d’E en égale proportion mais souvent faibles, nécessitant d’utiliser le moteur pour progresser.

Deux navigations entre
Cadix et mer d’Alboran


Cadix - Gibraltar
9 au 23 juin
Gibraltar - Cadix
23 juin au 7 juillet
bateau First 42

En savoir plus sur cette croisière


Pour vous inscrire utilisez le bulletin d'inscription.

AR 18 prog gibraltar carte

AR 18 prog gibraltar 04

Centres d'intérêt

Cadix     Après la découverte des Amériques, les navires espagnols qui rapportaient richesses et trésors élurent Cadix comme port d'attache et la ville devint une des plus riches d'Europe. Cité bâtie sur le roc, ceinte par d’épaisses murailles, elle contient de nombreux monuments et des demeures cossues patinés par le temps et les embruns : la Torre Tavina, la cathédrale, mélange de styles baroque et néoclassique, le Castillo Santa Catalina, le petit musée très moderne de Cadiz, la plaza de las Flores entourée des vieux quartiers.

Sanlucar de Barrameda    Pour son troisième voyage Christophe Colomb, partit le 30 mai 1498 de Sanlúcar. D’autres suivirent, Hernan Cortés conquistador du Mexique en 1504, Ferdinand Magellan pour le premier tour du monde en 1519, Alonso Fernández de Lugo, conquérant et premier gouverneur des îles des Canaries. A voir le Palacio Ducal de Medina Sidonia, l’hôtel de ville et le château de Santiago.

L’Algarve    Surtout réputée pour ses grandes plages de sable fin très touristiques, cette région recelle cependant quelques pépites : La lagune du Faro et le petit mouillage superbe de l’île de Culatra, Tavira, une ancienne cité maure ayant réussi à conserver son patrimoine et son caractère unique, Vila Real de Santo Antonio sur le fleuve Guadiana qui sépare le Portugal et l’Espagne, et qui fut édifiée en 1774 par le marquis de Pombal en 5 mois.

Tarifa    A l’extrême sud de l’Espagne, cette bourgade rappelle l’Afrique du Nord avec son lacis de ruelles aux maisons blanches, ses porches, ses fontaines et ses patios ornés de belles faïences. On se croirait déjà au Maroc. D’une ancienne forteresse très bien restaurée, le Castillo de Guzman el Bueno, on peut voir la côte Africaine.

Gibraltar    Enclave Anglaise en terre andalouse, cette ville n’est ni belle ni typique mais c’est ce décalage culturel qui fait son charme : pubs, cabines téléphoniques rouges, bobbies et portrait de la Reine. A visiter cependant le « Rocher » et sa colonie de singes ainsi que les vestiges de la Deuxième Guerre Mondiale (World War II tunnels).

Ceuta    Enclave espagnole depuis le 16e siècle, c’est aujourd’hui une ville « duty-free » et un « centre commercial » pour les espagnols continentaux. Poste de guet naturel du détroit de Gibraltar, une forteresse inexpugnable (Muralas Reales) domine la cité et la plaza de Nuestra Señora de África, située au coeur de la vieille ville où se trouvent la cathédrale, la mairie et le Comando General de las Fuerzas Militares (QG de la Légion Etrangère Espagnole).

Tétouan    surnommée la « colombe blanche ». Depuis 1997, la médina, les petites maisons et les palais sont classés au patrimoine mondial. Nombreux sites touristiques : la médina et ses souks, la ville moderne (style Andalous), les remparts, la cathédrale, les mosquées Jamaa Al Kébir et Erzini, le Dar El Makhzen (ancien palais du calife) et le Palais Lebbadi.

Melilla    Classée site historique, Melilla la Viej était à l'origine composée de quatre citadelles reliées entre elles par des pont-levis. Derrière ses murailles épaisses et au-delà de ses fossés profonds, on découvre les ruelles des quartiers les plus anciens de la ville. La plaza de las Peñuelas est entourée de constructions remarquables, comme la chapelle gothique de Santiago, l'église de la Concepción, la plus ancienne de la ville (XVIIe siècle) et le bastion de la Concepción, siège du musée des Armées. Dans le « nouveau quartier » autour de la plaza de España se dressent des édifices de grande valeur, tels que le Palacio de la Asamblea d'inspiration art déco, la Banque d'Espagne et de nombreuses façades ouvragées aux balcons art nouveau.

AR 18 prog gibraltar 05
Joomla templates by a4joomla